Contact +228 92 91 17 37

Mail info@radiomotaog.com

Radio Télévision Motaog N1 Dapaong, Togo

Heure d'emission

Lundi - Dimanche: 24Hr/24 - 7Jr/7

Ensemble des news

TOGO/ NOUVEAU PRIX DES PRODUITS PÉTROLIERS, LA HAUSSE SERAIT JUSTIFIÉE


Togolaises et togolais se sont réveillés ce mardi 19 juillet 2022 sur une nouvelle augmentation des produits pétroliers à la pompe.

Dans un communiqué du gouvernement, le ministre du commerce mentionne les prix réels à côté des nouveaux prix fixés.
L’objectif étant, sans doute, d’amener la population à comprendre l’effort fourni par le gouvernement et à accepter cette nouvelle augmentation.

Ils sont de, 700 francs CFA le litre du Super sans plomb soit une augmentation de 75 francs CFA; le litre du pétrole a connu une augmentation de 70 francs CFA et est désormais vendu depuis ce mardi à 650 francs CFA. Le gasoil, lui, a connu une augmentation substantielle de 190 francs CFA sur le litre et son nouveau prix à la pompe est fixé à 850 francs CFA.
L’augmentation des prix des produits pétroliers correspond à un ajustement technique suite au constat d’une envolée des prix du baril de pétrole.
Aussi, est-il facile de constater que la subvention qui a servi à limiter le poids de la hausse est plutôt devenu un piège dans la mesure où elle est de plus en plus importante et qu’elle sert à subventionner des pays voisins. En effet, des personnes viennent s’en approvisionner au Togo et vont revendre ailleurs. Le gouvernement maintient néanmoins l’effort, mais il est aussi important de mettre en lumière la réalité des prix pour ne pas mettre toute la richesse nationale dans ces subventions.
Depuis début 2022, c’est plus de 25 milliards de subventions pour ces produits pétroliers.
Pour chaque litre de super, l’État supporte 178 fcfa, pour le pétrole, 160 fcfa et pour gas oil, 233 fcfa.
N’est ce pas autant d’efforts pour soulager les compatriotes ?
La situation mondiale reste très tendue et chaque pays fait des efforts pour protéger sa population. Par ici, le gouvernement en fait assez conscient du niveau de vie sociale de sa population.
Le montant initialement prévu pour les subventions est largement dépassé. Aujourd’hui, continuer serait impossible de satisfaire à d’autres besoins, car pendant ce temps, la subvention sur les engrais pour les paysans est aussi nécessaire et d’autres efforts encore.

«Les détaillants sont invités à une application stricte de ces nouveaux prix» indique le communiqué soutenant, par ailleurs, que «des contrôles quotidiens seront effectués sur l’ensemble du territoire national pour s’assurer de l’effectivité de l’application de ces prix>>

Bracool YENDABRE

Spread the love