Contact +228 92 91 17 37

Mail info@radiomotaog.com

Radio Télévision Motaog N1 Dapaong, Togo

Heure d'emission

Lundi - Dimanche: 24Hr/24 - 7Jr/7

Ensemble des news

SAVANES/TERRORISME: GESTION DES RÉFUGIÉS, UN SUJET DÉLICAT À TRAITER AVEC PRUDENCE

Ils sont des milliers de déplacés burkinabè et togolais de Kpendjal à chercher refuge dans les zones proches de la ville de Dapaong. La plupart logent dans des familles d’accueil dans des conditions difficiles.
Le gouvernement togolais à travers l’Agence Nationale pour Protection Civile( ANPC) leur vole au secours sous plusieurs formes.Selon les chiffres à notre possession, la région des savanes comptabilise à elle seule plus de 2318 réfugiés et 2810 déplacés.
Plusieurs interrogations surgissent et donnent de quoi réfléchir.
Depuis les dernières attaques dont le Togo a été victime, le sujet de la porosité de nos frontières revient constamment, même s’il est souvent difficile pour les Etats africains de contrôler certains mouvements.
À l’état actuel de la situation où ces déplacés sont libres de tout mouvement à l’intérieur de la ville,il serait urgent de créer des camps de réfugiés pour avoir une parfaite maîtrise sur les entrées et sorties de ces derniers…
Cette stratégie, non seulement permettra d’avoir une idée claire sur la gestion de la situation, mais permettrait d’éviter des infiltrations et facilitera l’accès aux informations de nos services compétents.
Généralement, des doutes sur la sincérité de certains sont émis.
Il a été démontré à un certain niveau que le travail des autorités seul est insuffisant et qu’il faille donc prendre à contribution les chefs de quartiers, les chefs des jeunes, les associations des jeunes pour une veille citoyenne aux côtés des forces de l’ordre et de sécurité…
Vu l’utilisation des différents modes opératoires ces derniers temps, il faudra être subtile et éveillé…le terroriste n’est pas seulement celui qui tient l’arme. Ils partent souvent d’une étude minutieuse du terrain, récoltent des informations avant d’exécuter leur plan.
La région des savanes doit recevoir des réfugiés pour plusieurs raisons oui mais il ne faut pas négliger que certains viennent ou viendront dans le but de recueillir nos informations et repartir aussitôt.

Bracool YENDABRE

Spread the love