Contact +228 92 91 17 37

Mail info@radiomotaog.com

Radio Télévision Motaog N1 Dapaong, Togo

Heure d'emission

Lundi - Dimanche: 24Hr/24 - 7Jr/7

Ensemble des news

COMMENT FAURE GNASSINGBÉ REDYNAMISE T-IL L’ARMÉE TOGOLAISE DANS LA LUTTE ANTITERRORISTE


Alors que tout le monde se pose la question de la recette secrète du miracle sécuritaire togolais, les ingrédients sont simples : Ténacité, bravoure, coproduction de la sécurité, et désir de préserver la paix. Au delà d’un Président, c’est tout un gouvernement et même toute une administration qui a mis les bouchées doubles pour l’intérêt de la patrie.

Après la sanglante attaque du 10 au 11 mai dernier, Faure Essozimna Gnassingbé a convié une quinzaine de ministres, notamment le général Yark Damehane (Sécurité et Protection civile), Essozimna Marguerite Gnakadè (Armées) et Sani Yaya (Économie et Finances), autour de la Première ministre Victoire Tomégah-Dogbé pour une série d’échanges avec les différentes couches sociales de la région des Savanes. Avant de présider lui-même un dialogue à Dapaong.
Sous une tente, debout et d’un ton rassurant, il s’est fait chef de guerre et a appelé à une alliance nationale face aux terroristes. « Le pire n’est jamais sûr dans ce domaine », a-t-il clamé. « Aucune mort, aucune vie n’est banale. Pour nous, c’est un drame, une tragédie, des morts de trop », a-t-il poursuivi

Alors que les groupes armés frappent de plus en plus les pays côtiers, le gouvernement a annoncé des mesures urgentes dans certaines préfectures ou cantons de la région des Savanes. Le bataillon d’intervention rapide (BIR) de Sokodé a été déplacé vers une base de Dapaong et a été pourvu de drones d’attaques turcs TB2, quand certains postes avancés ont vu leurs effectifs renforcés. Une coopération accrue avec le Burkina Faso et le Ghana en matière de renseignement a également été mise en place.
Le chef d’état-major togolais, le général Dadja Maganawé, a assuré que rien ne saurait faire fléchir l’armée, déterminée « à poursuivre la mission de défense du territoire ».

Entre 2021 et 2025, le Togo, qui a adopté sa première loi de programmation militaire, va consacrer 722 milliards de F CFA au renforcement des équipements de ses forces armées.
Selon nos informations, Faure Essozimna Gnassingbé prévoit d’augmenter les effectifs des Forces armées togolaises (FAT), de 17.800 hommes actuellement, à 22 020 en 2025.
Pour conduire les opérations spéciales, le chef de l’État, qui a amorcé depuis deux ans une refonte du dispositif national de défense, mise sur la nouvelle Unité des forces spéciales (UFS), ainsi que sur le Groupe d’intervention léger antiterroriste (GILAT), dont les capacités (mobilité, armements, équipements spécifiques de protection, transmission, observation…) seront améliorées, pour un budget estimé à 9 milliards de F CFA.
Chars, véhicules blindés et hélicoptères; l’armée de terre, qui comptera 11.400 hommes dans ses rangs en 2025, bénéficiera en sus de ses équipements actuels de 15 chars de combat légers, 25 véhicules blindés de transport des troupes, 127 véhicules tactiques légers, 7 porte-engins, 4 véhicules légers de commandement, 19 véhicules légers de reconnaissance et de liaison, 20 embarquements motorisés et 59 véhicules de transport logistique. Ses trois bataillons d’intervention rapide auront par ailleurs une nouvelle caserne.
L’armée de l’air, qui sera dotée de 850 hommes en 2025, sera renforcée en avions de transport tactique et léger, de type BE 1900. Deux hélicoptères de manœuvre complèteront cet équipement, pour un investissement estimé à 115,4 milliards de F CFA.

En tant que Président ayant oeuvré inlassablement pour l’essor et le développement du Togo, SEM Faure Gnassingbé est également un fin diplomate dont les qualités de discrétion et de médiation sont reconnues sur le continent africain doublées de capacités en gestion et en économie que l’on peut qualifier de précieuses.

Bracool YENDABRE

Spread the love